FAQ

De quel type d'entretien le Hull Vane® a-t-il besoin ?

Le Hull Vane® est un appendice fixe sans pièces mobiles. Il ne nécessite aucun autre entretien que celui de la coque du navire et d’autres appendices tels que les quilles de bouchain. L’encrassement (la croissance d’organismes marins) peut détériorer les performances, d’où la nécessité d’un bon revêtement antisalissure et/ou d’un nettoyage régulier.

Existe-t-il des primes pour atténuer le coût d'investissement ?

Les économies de carburant générées par le Hull Vane® conduisent à une réduction des émissions dans des proportions similaires. L’indice d’efficacité énergétique du navire (EEDI) en est amélioré. Les primes accordées sont spécifiques à chaque pays et peuvent faire l’objet d’un examen au cas par cas. Même sans primes, les économies générées par le Hull Vane® sont si importantes pour de nombreux navires qu’il est judicieux d’y jeter un œil.

Y aura-t-il un conflit avec une embarcation de sauvetage à libération en chute libre ?

Nous examinons actuellement s’il peut y avoir un problème avec les canots de sauvetage à libération en chute libre.  La mise à l’eau par la poupe n’est pas un problème, mais le hissage doit être étudié. Veuillez nous contacter pour obtenir les informations les plus récentes.

Le Hull Vane® augmente-t-il la longueur hors-tout du navire ?

Dans la plupart des applications, le Hull Vane® est situé à l’arrière de la poupe et augmente la longueur hors-tout. Dans les cas où il est important de protéger le Hull Vane® vis-à-vis de remorqueurs ou d’autres navires, un cadre tubulaire peut être construit au-dessus de la ligne de flottaison. Dans certains cas, le Hull Vane® se situe entièrement à l’intérieur de la longueur du navire ; veuillez nous consulter si cela pose problème.

Combien cela coûte-t-il ?

Nous ne publions pas de liste de prix, car le coût du Hull Vane® dépend de plusieurs facteurs tels que le volume de travail CFD nécessaire, les coûts de production et les coûts des matériaux. Pour chaque forme de coque individuelle, une analyse CFD détaillée est nécessaire pour réaliser une conception efficace. La construction d’un Hull Vane® sans une étude appropriée pour déterminer sa forme et son emplacement optimaux peut mener à une source supplémentaire de résistance pour le navire, au lieu de constituer un dispositif d’économie de carburant.

L’installation d’un Hull Vane® est un investissement qui se rentabilise sur la durée, comme le sont les panneaux solaires, l’immobilier, etc. Le risque lié à l’investissement est extrêmement faible : tant que le navire navigue et que le prix du carburant ne s’effondre pas, le Hull Vane® rapportera des dividendes. Comme le Hull Vane® ne comporte pas de pièces mobiles, il n’y a pas de coûts imprévus à attendre dans le futur.

Pour les navires neufs en phase de conception, la mise en œuvre du Hull Vane® peut permettre une réduction de la taille des moteurs principaux et de leurs systèmes d’échappement, conduisant à une salle des machines plus compacte. De plus, les économies en matière de puissance moteur installée compenseront la plus grande partie du d’investissement du Hull Vane®.

Le Hull Vane® est-il breveté ?

Le Hull Vane® est protégé par des brevets dans tous les principaux pays de constructions navales. Le développement du Hull Vane® a pris plus de 10 ans et a nécessité un investissement important. Si vous souhaitez devenir un fabricant agréé du Hull Vane®, veuillez nous contacter.

Qu'en est-il du poids du Hull Vane® et de mon centre de gravité longitudinal (LCG) ?

Le Hull Vane® est généralement construit en acier et a un poids important, qui est partiellement compensé par sa propre flottabilité. S’il y a lieu, l’impact sur l’assiette et le chargement du navire peut faire l’objet d’une étude. Dans certains cas, le Hull Vane® peut être fabriqué en aluminium ou en matériaux composites.

Qu'en est-il des bateaux à voile ?

L’une des premières applications du Hull Vane® a été construite pour un voilier de l’America’s Cup. Il y a montré son efficacité, mais a été interdit dans les règlements de l’America’s Cup en tant qu’appendice qui donnerait un avantage injuste. Cela vaut certainement vaut la peine d’étudier son efficacité sur des voiliers, mais nous craignons que le coût soit prohibitif sur les petits voiliers (moins de 30 m). Pour l’instant, nous nous focalisons sur les navires commerciaux, car il est urgent de réduire les coûts de carburant et les émissions.

Quels sont les inconvénients ?

Il faut faire attention lors d’une marche arrière, pour éviter tout contact avec le quai. Les remorqueurs d’assistance ne peuvent pas pousser sur l’étambot, à moins qu’une structure de protection ne soit prévue au-dessus de la ligne de flottaison.  Dans les mises en cale sèche ultérieures, il y aura un peu plus de surface à nettoyer et à peindre. La croissance d’organismes marins doit être évitée autant que possible, comme c’est le cas pour les hélices et les gouvernails.

Le Hull Vane® peut-il être monté sur des navires avec une cote glace ?

Des essais sur maquettes ont été effectués avec le Hull Vane® dans le bassin d’essais de modèles de glace d’Aker Arctic à Helsinki. Pendant la navigation dans les glaces, la vitesse est trop faible pour procurer un réel bénéfice. Lorsque vous naviguez en marche arrière, la glace peut s’accumuler sur le Hull Vane®, mais aucun autre problème n’a été décelé.

Le Hull Vane® peut-il être installé a posteriori sur un navire existant ?

Oui, le Hull Vane® convient aussi bien pour les structures neuves que pour les remises à neuf. Bien qu’il puisse être commode de programmer le montage du Hull Vane® lors d’une mise en cale sèche, cela n’est pas obligatoire. Dans un cas, un Hull Vane® a été monté sur le navire à flot. Cela n’est possible que lorsque l’assiette du navire peut être réglée de façon à ce que la totalité de l’étambot se trouve au-dessus de la ligne de flottaison.

Quelles sont les modifications à apporter à la structure du navire ?

Le Hull Vane® est généralement monté à la poupe du navire, mais parfois sous la coque. Vu que la distance entre les entretoises verticales peut être adaptée dans une certaine mesure, il est possible de les aligner avec la structure primaire du navire (carlingue de fond). Une structure de raidissement supplémentaire peut devoir être placée à l’intérieur du navire.

Pouvez-vous donner un chiffre approximatif des économies de carburant sur mon navire ?

Nous ne pouvons pas fournir un chiffre approximatif, car la performance dépend beaucoup de la forme de la coque du navire, du profil d’exploitation et des conditions de chargement. Nous devons faire une étude précise avec un logiciel CFD pour donner un chiffre exact. Une telle étude fournit également des informations utiles pour le placement correct d’autres appendices, tels que les safrans et les quilles de bouchain.

La CFD est-elle suffisamment fiable ou devrions-nous tester le Hull Vane® dans un bassin de carène avant de passer commande ?

Hull Vane B.V. travaille exclusivement avec Van Oossanen Fluid Dynamics, la société sœur néerlandaise qui possède une vaste expérience dans le domaine tant de la CFD que celui des essais de maquettes. Au cours des dernières années, la technologie de la CFD a évolué à un point tel qu’elle est à présent plus fiable que le bassin de carène, car il n’y a pas de problème de mise à l’échelle des effets visqueux. Néanmoins, un grand nombre d’essais en bassin de carène ont été effectués avec le Hull Vane® pour vérifier ses effets.

Sur demande, des essais sur maquette peuvent être effectués dans un bassin de carène pour valider les calculs CFD.